Remarque: ce billet a été modifié (voir les dernières lignes) suite à une installation pour une ado qui voulait du flash et lire des dvd sur son pc ubuntu. Ceci demande bien 5 minutes d'installation supplémentaire... Ha ces ados et leur internet minitel...

Il y a quelques années, il fallait s'y connaître un peu en informatique pour installer un système "libre" sur son ordinateur. Aujourd'hui, cela est à la portée de n'importe qui, même de moi, qui n'y comprend pas grand chose. Voici comment j'ai installé la dernière version d'ubuntu, la 9.04 ou Jaunty Jackalope. (Les puristes diront que ce n'est pas libre, car virtual Richard Mathew Stallman voit 0,7% de paquets non-free dans ma configuration.)

http://ubuntuarte.com/wordpress/wp-content/uploads/2008/11/92680-jaunty.png

Le problème, c'est que je me suis retrouvé comme un utilisateur d'O.S. propriétaire, windows ou apple à devoir réinstaller tous mes liens, mes favoris, mes passwords, alors que tout fonctionnait parfaitement depuis 2007. Mais bon, il y a une solution.

Pour retrouver facilement mes mots de passe, mes réglages de courrier, mes favoris sous firefox et mes trop nombreux mots de passe pour divers forums et sites internet, j'ai recopié les dossiers .mozilla et .mozilla thunderbird sur un disque dur externe.

J'ai téléchargé l'image iso du liveCD d'installation, ici sur le site francophone ubuntu en 58 minutes et 43 secondes (c'est long pour 699Mo, mais le jour de sortie, les serveurs sont saturés).

Je n'ai pas trop attendu pour graver une image de mon liveCD (en 5 minutes et 32 secondes avec brasero).

Samedi après midi, après le café, j'ai regardé mon portable et je me suis décidé. J'avais deux petites heures devant moi, pendant la sieste de la puce. Ça devait être largement suffisant pour changer le disque dur de mon laptop (j'ai profité de passer de ext3 à ext4 pour changer mon léger 80Go pour un 160Go), installer ubuntu et commencer à ajouter les logiciels que j'aime et le mettre un peu à mon goût.

Avant toute chose, j'avais sauvegardé mes documents, photos, musiques, video etc... sur un disque dur externe. J'avais aussi fait du tri dans les favoris de navigation firefox, renoter mes passwords (on ne sait jamais) etc... et sauvegardé les dossiers .mozilla et .mozilla thunderbird .

Changer un disque dur de portable toshiba, c'est 6 vis à enlever, et à revisser : 2 minutes.

Ensuite, j'ai lancé le boot sur le lecteur CD (voici un lien pour ceux qui ne connaissent pas) . Comme j'avais déjà vérifié l'intégralité de mon liveCD hier et testé mon laptop avec le liveCD, ça ne servait à rien de recommencer : J'ai directement cliqué sur "installer".

J'ai donc choisi la langue : français. (c'est à peu près la seule chose compliquée de l'installation)

Puis le clavier : français alternatif. (pour choisir, c'est simple, il suffit d'essayer d'écrire les lettres avec accents et les nombres, le p et le a dans la ligne d'essais).

Ensuite, comme je voulais passer au format ext4, j'ai dû choisir de partitionner "manuellement" car ext4 est encore une option sur Jaunty Jackalope. Donc j'ai déclaré utiliser tout le disque et en faisant un clic droit sur /dev/sda/ j'ai créé deux partitions en ext4, l'une appelée "/" qui contiendra le système (je lui ai aloué 20 Go ce qui est largement trop) et l'autre "/home" (de 138 Go) qui contiendra mon home (mes réglages, dossiers, fichiers etc...) ainsi qu'une partition en "swap" de 2 Go.

Ensuite, il faut créer le profil de l'administrateur et bien choisir son identifiant et son mot de passe. Ce dernier sert énormément sous GNU/Linux et reste l'une des grande raison de la sécurité du système. Choisissez-le bien, évitez les mots existants car une attaque force utilisant les dictionnaires le casseraient facilement, mais il faut aussi le retenir. Le langage sms et LeetSpeak peuvent être une solution. Par exemple, "Camping" sera facilement cassé, mais pas "c4mp!n6".

Le nom que vous donnez à l'ordi sert à la trouver sur un réseau, par exemple. Vous pouvez vous faire plaisir et l'appeler comme vous voulez (moi j'ai choisi : mon-laptop-a-moa). Une vingtaine de minutes plus tard, quand je suis revenu près du laptop, il avait terminé et demandait à être redémarré. J'ai été surpris par la vitesse d'installation.

L'aspect de jaunty Jackalope par défaut n'ai pas trop à mon goût, il manque des logiciels qui me sont essentiels, des extensions à Firefox dont je ne peux plus me passer et la lecture des videos sur youtube n'est pas prévue d'entrée (oui, je sais ce n'est pas essentiel, mais j'aime bien).

Pour les vidéos sur youtube et dayly motion, c'est vite réglé en console avec gnash. ouvrez une console et taper :

sudo apt-get remove swfdec-mozilla mozilla-plugin-gnash gnash flashplugin-nonfree 
adobe-flashplugin

pour éviter les concurrences et ensuite :

sudo apt-get install mozilla-plugin-gnash  gnash

voilà, pour plus d'explications, voir sur la documentation ubuntu.

Puisqu'une console est ouverte, autant l'utiliser pour installer les logiciels qui ne sont pas encore présents mais qui me sont utiles :

sudo apt-get install thunderbird vlc scribus kdenlive audacity amule filezilla kompozer wormux

Cela devrait suffire pour les jours à venir.

Enfin, il ne me manque plus que les extensions essentielles et ludiques pour firefox.

Les essentiels :

  • Adblock plus : pour bloquer les images de pubs, une excellente extension anti pub, la plaie du net.
  • NoScript : pour éviter et se protéger des scripts malveillant quand on surfe n'importe comment (c'est mon cas)
  • Dico Hunspell français : pour limiter les fautes
  • Web Developer : pour travailler sur les sites.

Les ludiques (on ne se moque pas):

  • Download Helper : pour charger les vidéos contenues dans les pages web.
  • leetkey : pour jouer à coder mes com.
  • Fire Enkrypter : pour chiffrer sérieusement mes communications.

Voilà, j'ai ensuite  recopié mes dossiers .mozilla et .mozilla thunderbird dans mon dossier d'utilisateur (chez moi, c'est /home/papa ) et c'était fini. Plus qu'à mettre l'apparence à mon goût en quelques clics et voilà mon nouveau bureau :

capture d'écran de Jaunty Jackalope à mon goût

Je n'ai plus les effets 3D de compiz, car Jaunty Jackalope n'a pas encore intégré les drivers proprios pour la carte graphique ATI X600 Radeon . Cela se fera plus tard, ou pas. (Edit : Le 14 mai 2009, je me suis rendu compte que je n'avais pas activé compiz-manager... maintenant tout fonctionne avec le pilote libre pour radeon)

Voilà comment un novice peut aujourd'hui installer un OS libre en très peu de temps. C'est certainement risible et loin d'être parfait aux yeux de ceux qui s'y connaissent en informatique (et qui pourraient légitimement se moquer de ma méthode), mais personnellement, je suis satisfait de mon installation. Mon laptop fonctionne bien.

Edit sur le flash et la lecture des DVD : j'ai fait une installation en double boot pour une adolescente qui conserve vista pour jouer à des jeux propriétaires. C'était intéressant car elle n'utilise pas ubuntu de la même façon que moi et avait besoin de flash pour les videos en flash qu'elle a mis sur son skyblog (elle a 16 ans) et elle veut lire des DVD. Voici mes solutions :

  1. Pour le flash : lancer par exemple, le gestionnaire de paquets synaptic, désinstaller complètement le paquet gnash puis installer les paquets flashplugin-installer et flashplugin-nonfree.
  2. Pour les DVD c'est un tantinet plus long. Il faut installer le dépôt Medibuntu et sa clé de chiffrement, installer deux paquets (libdvdcss2 et libdvdread4) et utiliser un petit script d'intallation. Voici le détail:

Pour installer le dépôt Medibuntu :

Dans une console taper cette ligne pour éditer la liste des dépôts : sudo gedit /etc/apt/sources.list et renseigner votre mot de passe administrateur (le même qui vous sert à vous loguer ou à installer un programme).

medibuntu01

Gedit ouvre le fichier sources.lists qui contient l'ensemble des dépôts que vous utilisez pour gérer votre système. Il suffit d'ajouter le dépôts medibuntu qui contient les logiciels qui posent parfois des problèmes légaux dans certains états tels les USA et qui ne sont logiquement pas installés pas défauts dans les dépôts universes et multiverses.

Voici les lignes à ajouter à la fin par exemple :

## medibuntu
deb http://packages.medibuntu.org/ jaunty free non-free

medibuntu02

Cliquez sur enregistrer et fermez gedit.

Il faut aussi activer la clé de chiffrement pour medibuntu et donc taper dans la console :

wget -q http://fr.packages.medibuntu.org/medibuntu-key.gpg -O- | sudo apt-key add -

medibuntu03

et faire un update pour que les nouveaux dépôts soient pris en compte:

sudo apt-get update

medibuntu06

Il faut maintenant installer les paquets libdvdcss2 et libdvdread4. Dans la console, tapez la ligne :

sudo apt-get install libdvdcss2 libdvdread4

medibuntu04

enfin, le petit script d'activation :

sudo /usr/share/doc/libdvdread4/install-css.sh

medibuntu07

et voilà, normalement, elle pourra lire ses dvd sans soucis avec VLC par exemple.